La Commission européenne a proposé un renouvellement pour quatre ans, sans modifications, du règlement permettant aux transporteurs maritimes de se déroger aux règles de la concurrence qui prévalent en principe au sein de l'UE. Après avoir entendu toutes les parties prenantes, elle a estimé que cette immunité exceptionnellement accordée remplissait bel et bien l’objectif pour lequel elle a été aménagée. Les « antis » ne désarment pas. D'autant qu'elle a assorti sa décision d'une réserve allant jusqu'au 18 décembre...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Sur le même sujet