Le monde de la manutention marseillaise est en deuil. Paul Carorino, président de la coopérative de manutention Socoma, s’est éteint le 25 avril, à 73 ans, après avoir lutté durant plusieurs semaines contre la pneumonie virale.

« Nous sommes affectés par sa disparition. Nous avons perdu un personnage, un membre de notre famille, un homme jovial d’une grande humanité », a réagi Ludovic Lomini, secrétaire général du syndicat CGT des dockers des bassins Est. Petit-fils de docker, ce marseillais aux racines italiennes a rejoint l’univers de la manutention en 1965 comme pointeur intermittent. Au lendemain de la réforme du statut des dockers, il est mensualisé chez Socoman, d’abord comme opérateur, puis en qualité de chef de service.

Difficile succession

Fidèle collaborateur de Charles Emile-Loo, fondateur de la Socoma en 1951, il entrera au conseil d'administration en juin 2015 puis lui succèdera à la présidence de la coopérative le 29 août 2016. Paul Carorino s’attachera durant ces quatre années à poursuivre les activités historiques de la société de manutention axée sur les trafics rouliers sur la Corse avec Corsica Linea, l’Algérie avec la Cnan et le déchargement des véhicules acheminés par Neptune et déchargés au terminal Pinède. La question de sa succession à la présidence de la coopérative se posera inévitablement dans un contexte où les sociétés de manutention sont particulièrement exposées par la baisse des trafics. Son successeur sera désigné à l’issue du renouvellement du conseil d’administration de la Socoma. Socoman emploie une vingtaine de dockers et sept personnels administratifs coopérateurs.  

N.B.C