©NBC

Corsica linea fera cavalier seul pour opérer la Délégation de service public transitoire de 11 mois sur les lignes Marseille-Bastia, Marseille-Ajaccio et Marseille-Ile Rousse. Un coup dur pour La Méridionale, dont les démarches devant le tribunal administratif pour contester son eviction sur trois des cinq lots ne lui ont pas donné gain de cause.

Depuis le 1er octobre, Corsica Linea fait cavalier seul sur les lignes Marseille-Bastia, Marseille-Ajaccio et Marseille-Ile Rousse comme convenu dans le contrat de Délégation de service public (DSP) transitoire de 11 mois. L’attribution des ports secondaires a pour sa part pris du retard suite à un appel d’offre jugé infructueux, les sommes réclamées par les compagnies maritimes pour assurer ce service étant trop élevées.

Dans l’attente de la décision d’attribution des ports secondaires de Propriano et Porte Vecchio – dont l’annonce de l’assemblée de Corse devrait intervenir le 17 novembre— Corsica Linea a passé un contrat de sous-affrètement de quatre mois du cargo-mixte Piana à La Méridionale pour la desserte de l’Ile Rousse en attendant le démarrage effectif de cette DSP du 1er février prochain au 31 décembre 2020.

La filiale de Stef à la tête d’une flotte de quatre navires navigue actuellement à vue. Seul le Kalliste reste exploité par La Méridionale sur le port de Propriano mais de manière temporaire, jusqu’en février. Reste à savoir ce qu’il adviendra de ce navire au-delà de cette date.  Enfin, incertitude également quant à l’avenir du Girolata qui séjourne actuellement en cale sèche aux Chantioers Navals de Marseille aucun accord n’ayant été possible avec Grimaldi.

N.B.C