Le port d'Amsterdam va se doter d'un entrepôt géant de 125 000 m2 dédié au développement des transports de marchandises via les canaux de la ville. 

Retour aux sources pour la ville d'Amsterdam. Un projet de deux entrepreneurs néerlandais entend relancer le transport de marchandises via les canaux de la ville, comme au 17e siècle. À l'appui d'un investissement de 160 M€, un centre de distribution visant à privilégier le transport fluvial de marchandises va être construit dans une zone portuaire proche de la ville en bordure du canal de la mer du Nord.

Les véhicules professionnels légers et électriques pourront aussi accéder à l'Amsterdam Logistic Cityhub, le nom de ce nouveau site logistique. D'une surface modulaire de 125 000 m2 et sur deux niveaux, l'immeuble qui se trouve à  moins de 7 minutes du centre ville par voie fluviale, sera opérationnel en 2021. Le terrain fait l'objet d'une concession de la part du port. « L'objectif de l'Amsterdam Logistic Cityhub est de recourir au maximum au transport fluvial pour desservir la zone urbaine interne au périphérique », insiste un porte-parole de la société d'exploitation du port d'Amsterdam.

Les véhicules diesel, parias à Amsterdam

Les installations vont être conçues pour faciliter les acheminements groupés de marchandises. Larendael Investments, la société commune aux deux investisseurs néerlandais, entend ainsi louer une trentaine d'entrepôts distincts au sein de ce centre de distribution. Les sites de ventes sur Internet néerlandais comme Cool Blue ou Bol.com, pourraient être les premiers intéressés. Mais aussi le brasseur Heineken qui doit ravitailler tous les débits de boisson de la ville. En son temps, le brasseur avait déjà fait appel à des bateaux pour assurer ses livraisons intra-muros à Amsterdam. Cette initiative est en droite ligne avec la politique de protection de l'environnement de la mairie d'Amsterdam. En 2030, les camions et les véhicules diesel n'auront plus droit de cité dans la capitale néerlandaise, comme arrêté par la mairie.

Didier Burg