©port de Lorient

 

En 2007, les services de l'État avaient transféré à ceux de la Région Bretagne, les ports de commerce de Brest, Lorient et Saint-Malo. La Région en devenait de fait propriétaire et à ce titre, responsable en ce qui concerne l'aménagement, l'entretien, et le développement. La gestion confiée par l'État via des contrats de concession aux CCI locales, a été transférée à la Région.

Ces contrats de concession sont désormais arrivés à leur terme pour les trois ports bretons et leur renouvellement est en cours. On sait que pour Saint-Malo, la concession attribuée jusqu'à présent à la CCI d'Ile-et-Vilaine a été récemment attribuée à la société Edeis. Pour Lorient, le Conseil régional a choisi le 2 décembre de renouveler la DSP ( délégation de service public) d'exploitation du port au groupement mené par la CCI du Morbihan. Celle-ci était seule en course. Ce contrat qui prendra effet le 1er janvier prochain, est d'une durée de 10 ans, extensible à 15 ans.

Prise en compte des enjeux environnementaux

Les principales missions du concessionnaire comprendront la mise en œuvre de la stratégie de développement durable du port, l'exploitation portuaire des services et en particulier des passagers croisières, les investissements et la maintenance. La société, créée sous forme de SAS, est composée de la CCI 56 qui en détient 56 %, la Caisse des dépôts avec 20 %, le reste étant partagé entre six partenaires dont trois organismes bancaires. Le dossier a été retenu au regard de l'avantage économique global pour la Région mais également en raison de la prise en compte des enjeux environnementaux essentiels pour l'autorité concédante.

Gérard Le Brigand

Sur le même sujet