Deux groupes allemands consolident leurs positions respectives dans la gestion commerciale de navires, donnant naissance à un géant dans le ship management avec plus de 160 navires.

MPC Capital, gestionnaire d'actifs basé à Hambourg, et Zeaborn, groupe maritime de Brême, fusionnent leurs activités d'affrètement et de gestion de navires, opérées actuellement sous les marques de Contchart et Harper Petersen. L’ensemble consolidé sera désormais géré, et ce à compter du 1er novembre, à partir de Hambourg, avec des bureaux à Singapour, Shanghai et aux Pays-Bas. Sous réserve de l’autorisation des autorités de la concurrence.

En s’associant, les deux propriétaires allemands de flotte devraient compter parmi les plus grands gestionnaires (ship management) de porte-conteneurs au monde, avec plus de 160 navires de 700 à 8 500 EVP (20 en cours d’équipement de scrubbers), totalisant 500 000 EVP.  En outre, la coentreprise (38 personnes, répartition des participations restée à discrétion des parties prenantes), dirigée par Arne Corleis, continuera à proposer ses services de courtage maritime et solutions d'affrètement.

Legs des acquisitions réalisées

Avant d’être intégré au groupe Zeaborn, Harper Petersen était un actif commun issu du groupe hambourgeois Rickmers Brothers Bertram (Rickmers Shipmanagement) et de Erck (E.R. Schiffahrt), passés en 2017 et 2018 dans le giron du groupe fondé par l’entrepreneur en BTP Kurt Zech (l'une des plus grandes entreprises de construction et de promotion immobilière en Allemagne) avec Ove Meyer (qui s’est retiré cet été) et Jan Hendrik Többe.

Créé en 2013, le groupe brêmois s’est rapidement développé, principalement par le biais des fusions et acquisitions, si bien qu’il couvre désormais quatre segments (affrètement sur du tramp et de la ligne régulière, shipmangement et propriété de navires). En avril, il a acquis les 25 % restants de Zeamarine (opérateur de navires conventionnels) auprès du fonds d’investissement New Mountain Capital, créant ainsi l'un des plus grands opérateurs mondiaux de navires conventionnels. Zeamarine avait été créée en août 2018 sous la forme d'une joint-venture lorsque les deux parties ont convenu de regrouper les activités commerciales d'Intermarine, Zeaborn Chartering et Rickmers.

En août, Zeaborn poursuivait son entreprise en créant une coentreprise, cette fois avec Intermarine, dont il détient la majorité (75/25 %) pour renforcer ses positions dans le breakbulk, colis lourds et hors gabarit. Chaque partenaire de la joint-venture garde son identité et gère techniquement sa propre flotte. La commercialisation est confiée à une société ad hoc. Suivant le schéma de prise de contrôle classique et progressive du groupe allemand.

4e position mondiale du conventionnel

Au palmarès mondial des 10 premiers opérateurs du transport maritime conventionnel édité par Dynamar, Zeamarine apparaissait en 4e position au 1er mars 2019 avec 79 navires totalisant une capacité de levage de 711 000 tpl, derrière l'allemand BBC, le chinois Cosco SSC et le néerlandais Spliethoff. Zeaborn a passé commande début 2019 de huit navires polyvalents, dont six au constructeur Zhonghua dans ses ateliers de Hudong et deux au chantier Wengdong de Huangpu.

A.D.

 

 

 

Sur le même sujet