Theo Notteboom, professeur en économie et gestion portuaire et maritime à l’Université de Shanghai, a analysé plusieurs scénarios pour évaluer le degré de vulnérabilité des ports européens face à la baisse des flux de/vers la Chine.
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous