Avec 121 incidents répertoriés sur les neuf premiers mois de l’année, les actes de piraterie sur les trois premiers trimestres de l’année sont en baisse, et ce pour la troisième année consécutive. Pour le Bureau maritime international (BMI), organisme en charge de l’enregistrement de ces actes, ce chiffre est encourageant mais doit malgré tout aussi être relativisé. Si les actes de piraterie baissent dans la corne de l’Afrique de nouvelles zones demeurent un souci permanent à l’image du...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous