Conçu par le Grand port maritime de Bordeaux, le système informatique portuaire Vigie Sip s’adapte au transport fluvial et permet la dématérialisation des déclarations au port de Strasbourg.

La déclaration des droits de ports se fait de façon dématérialisée au Port autonome de Strasbourg (PAS) depuis le 1er janvier 2019. Pour cela, un outil informatique initialement conçu pour les ports maritimes a été adapté aux ports fluviaux : Vigie Sip. Ce système informatique portuaire, développé par le Grand Port maritime de Bordeaux depuis le début des années 2000 dans le cadre d’un partenariat public-privé, est déjà utilisé dans de nombreux ports maritimes. Réunis dans le GIE Vigie Ports, il équipe à ce jour les cinq grands ports maritimes de Bordeaux, La Rochelle, Guadeloupe, Martinique et Guyane, ainsi que dix ports décentralisés (Brest, Concarneau, Lorient, Roscoff, Saint-Brieuc, Saint-Malo, Bayonne, Port-la-Nouvelle, Sète et Port-Vendres).

Le but de Vigie Sip est la dématérialisation des communications nécessaires au passage portuaire. Les formalités administratives, qu’elles concernent la déclaration des droits de ports ou le passage de la douane, peuvent se faire via internet, conformément à la directive européenne sur le guichet unique. Tous les acteurs impliqués dans une escale portuaire, qu’il s’agisse du personnel portuaire, de celui des entreprises privés ou des douanes, peuvent ainsi transmettre des données ou y accéder, y compris via smartphone.

Une centaine d'entreprises utilisatrices

L’adaptation à un port fluvial est une première pour Vigie Sip. Son utilisation par le port de Strasbourg a nécessité de revoir plusieurs de ses aspects, pour prendre en compte les spécificités de l’organisation du trafic fluvial, qu’il s’agisse de passagers, de conteneurs ou de marchandises en vrac, mais aussi la gestion des différents statuts douaniers des marchandises et les différentes langues parlées sur le Rhin : français, allemand et anglais.

Selon Stéphanie Sicot, chef du projet PAS au Grand Port maritime de Bordeaux, l’adaptation de Vigie Sip au Port autonome de Strasbourg a constitué « a permis de couvrir des besoins nouveaux en matière de gestion de droits de port, les processus étant différents entre les ports maritimes et les ports fluviaux. Il montre l’adaptabilité de Vigie Sip ».

À Strasbourg, on note que « Vigie Sip facilite la déclaration des droits de port. Les échanges d’information entre entreprises, PAS et services douaniers sont totalement dématérialisés afin de permettre des gains de temps et de productivité à tous. L’outil permet notamment de générer les statistiques fluviales mensuelles et annuelles. Vigie Sip est accessible via un navigateur Internet. Il a été conçu en coordination avec la direction régionale des douanes. Son usage n’entraîne aucun coût supplémentaire pour les entreprises. »

Une centaine d’entreprises du PAS, transporteurs fluviaux de marchandises ou compagnies de croisières, utilisent déjà Vigie Sip, après avoir signé une convention d’utilisation.

Étienne Berrier