C'est une bonne nouvelle pour le port du Havre. L'Europe va allouer 25 M€ au projet de chatière, qui doit permettre à Port 2000 d'avoir un accès fluvial.

La Commision européenne vient de publier la liste des projets retenus dans le cadre de l'appel à propositions « Transports 2018 » du Mécanisme pour l'interconnexion en Europe (MIE). La chatière de Port 2000, qui consiste en la création d'un nouveau chenal protégé visant à permettre à tous les types d'unités fluviales d'accéder par tout temps en direct aux terminaux de Port 2000 et ainsi d'économiser les ruptures de charges, représente un investissement de 125 M€, financé par la Région Normandie (82,65 M€), l'Europe (25 M€), le Grand port maritime du Havre (13,75 M €) et l'État (3,6 M€).

Le projet avait été inscrit en juin dernier dans un vaste programme d'investissement de plus de 500 M€ du GPMH. Le parachèvement de Port 2000, qui comprend la construction des postes 11 et 12 (150 M€) et l'accès fluvial direct à Port 2000, avait fait l'objet d'un dossier de demande de subvention à l'Europe déposé le 24 octobre 2018. Seule la chatière  a été retenue. Le port avance deux explications. L'Europe avait déjà financé les études préalables (2 M€) pour la chatière et ce projet s'inscrit dans une démarche favorisant la multimodalité. Pour les postes 11 et 12, le financement est couvert par les engagements du Contrat de plan interregional État-Régions (CPIER).

Après une phase de concertation en 2017, le projet est aujourd'hui en phase d'études préalable à l'enquête publique. Le dépôt de dossier de demande d'autorisation d'exploiter devrait intervenir en 2020 pour un démarrage des travaux en 2021. La mise en service, elle, pourrait intervenir en 2023.

Jacques Laurent