Avec un gain de croissance de 9 %, Anvers resserre l’écart avec le leader européen Rotterdam. ©DR

 

Entre janvier et mars, les six principaux ports du range nord européen (Hambourg-Le Havre) ont traité 10,6 MEVP, soit une baisse de 3 % par rapport à l'année précédente. Cette moyenne cache quelques changements majeurs entre les ports.

Le volume du seul port français dans le range nord, Le Havre, a chuté de 23 %, à 532 000 EVP. Les places néerlandaise et allemande – Rotterdam et Hambourg – ont également accusé des baisses, de 5 % et 6 % respectivement avec 3,55 MEVP et 2,16 MEVP. Les deux autres ports allemands, Wilhelmshaven et Bremerhaven, s’inscrivent également dans une tendance négative mais plus limitée, de 1 et 3 %, à 104 800 et 1,2 MEVP. Avec un gain de croissance de 9 %, Anvers ressort comme le grand gagnant avec 3 MEVP, resserrant l’écart avec le leader européen Rotterdam.

Redistribution des parts de marché

Sur le range nord, les rapports de force ont glissé. Le Havre a encore cédé des parts de marché, passant de 6,4 % à 5 %. Rotterdam perd également quelques plumes, détenant désormais 33,6 % du marché contre 34,4 % il y a un an. Logiquement, Anvers récupère la mise, accaparant 28,6 % de parts de marché contre  25,5 %. À 20,4 %, Hambourg a perdu 1,8 point en un an. Les deux autres ports allemands n’ont rien lâché, préservant leurs parts du gâteau nord-européen. 

A.D. 

Sur le même sujet