À compter du 1 er janvier, l’incoterm Free on Board (Franco à bord), imposé dès octobre 2019 aux importations de matériel de téléphonie, sera généralisé à l’ensemble des biens importés en l’Algérie. Vent debout contre cette mesure et la préférence affichée du pavillon national, les armateurs européens dénoncent la violation de l’accord euro-méditerranéen.
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous