Le Mont Saint Michel sera l'un des premiers navires de la compagnie a reprendre du service le 29 juin prochain ©GLB

 

La compagnie bretonne a annoncé le 23 juin la réouverture progressive de ses liaisons régulières entre la France, le Royaume-Uni, l’Irlande et l’Espagne à partir du 29 juin. Quatre navires vont relancer la machine avant d’être rejoints par d’autres mi-juillet. Les capacités seront inévitablement contraintes dans un premier temps. 

Avec seulement 300 marins en service sur les 2 000 que compte la compagnie, Brittany Ferries guettait avec impatience la fin de ce repos forcé. Depuis le 20 mars dernier en effet, seuls cinq de ses douze navires sont exploités pour ne transporter que des camions et leurs chauffeurs sur les lignes Caen/Portsmouth, Cherbourg/Portsmouth, Santander/Portsmouth, Bilbao/Poole et Bilbao/Rosslare. Les sept autres ferries sont à quai. La compagnie avait toutes les raisons de craindre une saison estivale compromise, étant tributaire des décisions de plusieurs États, la France, le Royaume-Uni qui a maintenu la quatorzaine jusqu'à début juillet, l'Irlande et l'Espagne.

C'est pourquoi l'annonce faite ce jour d'une reprise du trafic passagers à compter du lundi 29 juin a été accueillie avec soulagement. Elle ne concernera toutefois pas tous les ferries puisque l'Etretat, d'ordinaire affecté à la ligne Le Havre-Portsmouth, le Barfleur, qui assure Cherbourg-Poole, et le catamaran rapide Normandie Express, qui relie Portsmouth à Cherbourg, ne seront pas dans l'immédiat remis en service, faute de visibilité sur la demande et en raison du nombre restreint de cabines sur ces trois unités alors que les passagers sont censés y rester le temps du trajet. Dans l'immédiat, c'est le Connemara qui assurera les liaisons Le Havre-Portsmouth et Cherbourg-Portsmouth.

Dans quelques jours, ils seront quatre à relancer la machine sur quelques destinations. Le Mont Saint-Michel partira de Caen Ouistreham à 8 h 30 pour Portsmouth. Le Cap Finistère appareillera à 0 h 30 de Portsmouth pour Santander. L’Armorique quittera Roscoff à 15 h pour Portsmouth. Le Kerry assurera la liaison entre Rosslare et Roscoff. Le Pont-Aven partira le 30 juin de Portsmouth à 17 h 45. Le Normandie, affecté sur Caen-Portsmouth, et le Bretagne, opéré sur Saint Malo-Portsmouth, s'intégreront dans le dispositif mi-juillet. 

Brittany Ferries condamne le Honfleur

Dispositions sanitaires strictes

Compte tenu des orientations réglementaires édictées par les pays où les navires feront escale et à bord, Brittany Ferries va devoir contingenter ses capacités. Ainsi, le Mont Saint-Michel, dont la jauge maximale est d'environ 2 000 passagers, ne pourra en accueillir que 550. Une façon, à l'instar de ce qui se fait dans les bars et restaurants à terre, de donner plus d'espace aux passagers. Ceux-ci seront également invités à rester dans leurs cabines lors des traversées de jour comme de nuit. Les cabines restent d’ailleurs obligatoires, tout comme le masque dans les zones collectives, à terre et en mer.

Autre contrainte spécifique, l'arrivée pour l'enregistrement au plus tard 90 mn avant l'appareillage, embarquement et débarquement. L’assistance médicale et des cabines de confinement sont prévus à bord en cas de suspicion de contamination de façon à éviter une propagation. Un scénario noir pour tout le secteur du transport maritime de passagers.

Gérard Le Brigand