Le pétrolier Maersk Etienne , battant pavillon danois, est bloqué en mer depuis près d'un mois en raison de l’absence de solutions pour les 27 migrants que le navire a sauvés des eaux tunisiennes au début du mois d'août. Au-delà, de l’absence de réponse politique, un navire marchand sert de relais aux navires des ONG. Fin août, plus de 400 migrants et réfugiés secourus se trouvaient à bord de trois navires en Méditerranée centrale.​ Une situation qui se banalise.
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous