©NBC

 

Après plusieurs semaines de négociations avec les chantiers navals européens, Corsica Linea a signé le 25 juillet 2019 avec l’Italien Visentini pour la construction d’un ferry au GNL. Retenue pour la prochaine délégation de service public dite de raccordement qui débutera à l’automne prochain pour 15 mois, Corsica Linea entend ainsi démontrer son engagement en faveur du verdissement de sa flotte.

Corsica Linea a donné fin juillet le coup d’envoi à la construction de son tout premier navire au gaz. À sa livraison en 2022, il sera alors le plus grand de la flotte. D’une capacité d’accueil de 650 passagers, ce navire offrira aux transporteurs routiers  2 560 m linéaires de fret et un car deck dédié permettra le transport de 150 véhicules. Ce navire de 206 m de long sera indifféremment exploité sur les deux principales lignes de Corse : Marseille-Bastia et Marseille-Ajaccio. Le savoir-faire de Visentini, également armateur, dans la conception des ropax au GNL a convaincu Corsica Linea. En effet, ces derniers mois, le chantier de Porto Vero, près de Venise, a livré les deux premiers ferries au GNL voguant en Méditerranée pour le compte de Balearia : l’Hypatia de Alejandria et le Marie Curie réceptionné la semaine dernière.

La construction du ferry GNL de Corsica Linea qui représente un investissement de 140 M€ est financée à 80 % par les banques. « Son financement sera assuré par le Groupe Crédit Agricole, sous le pilotage du Crédit Agricole de la Corse, qui a ainsi joué un rôle-pivot dans l’aboutissement de ce projet, en y impulsant une dynamique essentielle à sa réalisation. L’arrangeur du projet est le Crédit agricole CIB, banque de financement et d'investissement du Groupe », précise la compagnie maritime.

Reste à résoudre la question de la logistique de l’avitaillement au gaz des 500 m3 de réservoir de ce navire hybride (DO, gaz naturel liquéfié) en barge ou en camion-citerne sur le port de Marseille. Retenue pour la prochaine délégation de service public dite de raccordement qui débutera à l’automne prochain pour 15 mois, Corsica Linea entend ainsi démontrer son engagement en faveur du verdissement de sa flotte.

N.B.C