Avec les deux nouveaux portiques de quai de type Malaccamax, Eurofos dispose désormais d'une flotte de huit grues à quai, dont quatre de très grande dimension ©Emmanuel Bonici

 

Deux grues de quai flambant neuves de dimension mégamax ont été livrés fin juillet à l'opérateur de terminal Portsynergy-Eurofos à Fos-sur-Mer.

Les deux portiques de quai de type Malaccamax, construits par le spécialiste chinois ZPMC, ont été livrés le 20 juillet au Terminal de Méditerranée (1 900 m de quai) de PortSynergy-EuroFos, une entreprise commune (50/50 %) de Terminal Link (filiale à 51 % de CMA-CGM et à 49 % de China Merchants Port) et de l’opérateur émirati DP World. Ils sont arrivés à bord du conventionnel Zhen Hua 29, réputé pour convoyer ces équipements aux dimensions hors normes (plus de 1 600 t). En chemin, le semi-submersible a également livré une grue à conteneurs au port canadien de Halifax.

À Fos, les deux nouveaux outillages de bord à quai, qui proposeront une hauteur sous spreader de 54 m et une portée de 72 m, soit une capacité de 26 rangées de conteneurs, s'ajouteront aux deux portiques mégamax mis en service en 2017. Eurofos dispose désormais de huit portiques, dont quatre malaccamax, deux post-panamax et deux panamax. « Nous allons pouvoir prendre en charge les plus grands porte-conteneurs, longs de 400 m avec 24 000 EVP à bord. Si l'on agrandit nos infrastructures, les navires attendront moins, ce qui nous permettra d'en accueillir encore plus », explique Mathew Paul, directeur de PortSynergy-Eurofos.

Phase d’essais de trois mois

Ils seront positionnés sur le nouveau quai de 300 m, dit la « rotule » – jonction en cours de comblement entre les deux terminaux exploités par les opérateurs portuaires, Seayard et Portsynergy-Eurofos – si bien que la ligne de quai alignera en continu 2 700 m avec un tirant d'eau de 17 m d’ici la fin de l’année. L'extension sera partagée entre les deux manutentionnaires en fonction des plan de charge et horaires.

Les deux nouveaux ouvrages vont entrer dans une phase d’essais de trois mois et leur mise en service est prévue pour la fin de l’année, en décembre. L’opérateur portuaire y a alloué 20 M€, derniers éléments d'un plan d’investissement de 115 M€ budgété pour 2019 et 2020.

Dans le cadre de cette enveloppe, le groupe PortSynergy, qui revendique 50 % de parts de marché en France avec plus de 2 MEVP manutentionnés annuellement dans ses deux terminaux à conteneurs au Havre et à Marseille, avait réceptionné en septembre dernier 20 nouveaux cavaliers hybrides à Fos (et 12 au Havre). Une opération visant à augmenter la capacité, en passant de 3 à 4 niveaux de gerbage.

A.D.