Renaud Muselier, président de la région Sud ©NBC

 

À l’occasion  du rendez-vous annuel mondial dédié à l'éolien flottant FOWT (Floating Offshore Wind Turbines), qui se tient jusqu’au 8 septembre au Palais du Pharo à Marseille, les régions Occitanie, Sud et Bretagne misent sur le plan de relance pour donner corps à leurs projets.

Lors de cette 7e édition des Rencontres Internationales de l’éolien offshore flottant (FWOT), grand rendez-vous annuel de la profession initiée à Marseille, les Régions Bretagne, Sud, Occitanie et Pays de Loire ont salué la révision de la PPE et le lancement de deux appels d’offres pour l’installation de deux fermes éoliennes en mer de 250 MW chacune qui verront le jour en mer à compter de 2022. L’ambition des quatre Régions consiste à bénéficier de 4 GW de puissance installée à horizon 2030.

Ainsi les régions littorales françaises entendent-elles passer rapidement de la ferme pilote à la ferme commerciale. « Les objectifs de FOWT 2019 ont été mis en œuvre dans la programmation pluriannuelle de l’énergie, cela va nous permettre de passer des fermes pilotes aux fermes commerciales à horizon 2024, assure Nicolas Wolff président de France Énergie Éolienne, co-organisateur de l’événement. Au-delà des quatre fermes pilotes dont trois situées sur le pourtour méditerranéen, nous avons un appel d’offres de 250 MW lancé en juillet 2020 dans le Morbihan dont la mise en service est prévue pour 2022 et qui sera suivi par d’autres. Notre idée consiste à créer des clusters de 700 MW. »

« Après huit ans d’existence, aucun projet d’éolienne offshore n’est entré en exploitation et nous devons rester vigilants », alerte toutefois Jean-Michel Lopez, directeur délégué à la transition environnementale au sein de la Région Bretagne qui accueillera les Rencontres en avril 2021.

Éolien offshore: les projets démarrent enfin

Demande d’efficacité

Si les régions plaident en faveur d’une simplification du cadre législatif, notamment des procédures du débat public, les professionnels demandent plus de visibilité à long terme afin d’inciter les industriels à investir dans l’Hexagone. Industriels et collectivités locales plaident également pour un traitement « rapide et efficace » des recours contentieux. Ainsi, France Énergie Éolienne milite en faveur de la compétence du Conseil d’État en premier et dernier ressort sur ces questions. De fait, le projet de ferme pilote Provence Grand Large —porté par EDF et qui sera composée de trois éoliennes de 8 MW installées au large de Port-Saint-Louis du Rhône— prend du retard.

Éolien offshore : EDF retenu à Dunkerque

De gauche à droite : Jean-Michel Lopez, directeur délégué à la transition environnementale au sein de la région Bretagne, Maurice Wolff, vice-président de la CCIMP, Renaud Muselier, président de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, Carole Delga, présidente de la région Occitanie et Nicolas Wolff, président de France Énergie Eolienne. ©N.B.C

Contentieux pas encore soldés

« Nous attendons la décision de la Cour administrative d’appel de Nantes pour qu’enfin ce projet puisse voir le jour. Je regrette le retard pris à cause de recours d’associations qui n’ont pas participé à la concertation initiée il y a huit ans par EDF », déplore Renaud Muselier, président de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, sans manquer de rappeler l’engagement de la région qu’il préside à hauteur de 1,5 M€. Les fonds serviront à consolider les quais qui accueilleront les infrastructures. Il mentionne également la décision, en juillet dernier, du comité régional de programmation Feder d’allouer une subvention de 5 M€ en faveur de Provence Grand Large.

Éolien offshore : Le tour de table de Fécamp est ficelé

« La PPE est à la hauteur des besoins de nos industriels. Nous devons préparer nos installations portuaires pour accueillir ces futures fermes pilotes de l’éolien flottant. La première phase de travaux d’aménagement de Port la Nouvelle sera achevée au printemps 2021 pour permettre l’assemblage des pièces. Cet éolien flottant permettra à la région Occitanie de développer de l’hydrogène vert », a annoncé pour sa part la présidente de la Région Occitanie Carole Delga. 

Nathalie Bureau du Colombier