En dépit des injections massives d'argent public, le transporteur coréen continue d'accumuler les pertes et de creuser sa dette. Son principal créancier doute par ailleurs du management de l'armateur. Enfin, des rumeurs se font persistantes alors qu'approche le renouvellement de son partenariat avec Maersk et MSC au sein de l'alliance 2M.
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous