Une pétition. Des courriers adressés au Premier Ministre. Des appels sur les réseaux sociaux… Alors qu’Annick Girardin a annoncé le 11 septembre qu'elle allait rencontrer le 15 septembre les représentants de Brittany Ferries et de DFDS, la mobilisation redouble pour attirer l’attention sur les difficultés du ferry français.
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous