La représentante permanente de la France à l’OMI ne s’en cache pas. Compte tenu des échéances et des conditions de travail, les négociations entre les États membres et autres parties prenantes sur la réduction des émissions de gaz à effet de serre risquent d’être compliquées. La réunion du groupe de travail technique se tiendra la semaine prochaine, dans la perspective de celle du Comité de protection de l'environnement marin de l’OMI prévue, elle, mi-novembre.
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous