Outre le fait de rompre avec le cadre commercial qui avait prévalu jusqu’alors (libéralisation du commerce et multilatéralisme), l'escalade des droits de douane perturbe les volumes d'échanges et les routes maritimes. Elle ne fait pas que des perdants, le marché ayant horreur du vide.
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous