©SM Line

 

La compagnie sud-coréenne, créée il y a trois ans par le groupe Samra Midas (propriétaire de Korea Line Corp.), et bâtie sur les actifs de la défunte Hanjin Shipping, rejoint 2M en tant que partenaire de Maersk et MSC.

Le choix de HMM, partenaire de Maersk et de MSC dans l’alliance 2M, de rejoindre en avril THE Alliance avait affaibli la position des deux leaders mondiaux dans le Pacifique. D’autant qu’ils allaient perdre les six navires que HMM leur affrétait. Mais ils ont manifestement trouvé une parade avec SM Line qui doit combler en partie la perte de valeur que représentait HMM dans la desserte Chine - Corée du Sud - côte Ouest des États-Unis. De son côté, la compagnie, créée il y a trois ans par le groupe Samra Midas (propriétaire de Korea Line Corp.), qui a racheté une grande partie des actifs de la défunte Hanjin Shipping, aura accès à des slots sur la Californie. La collaboration consistera en des échanges de slots. 

Les trois transporteurs exploiteront, à partir du mois d'avril, une boucle Extrême-Orient – côte Ouest des États-Unis avec six navires de 11 500 EVP, dont deux seront fournis par SM Line. Dans le même temps, la Sud-Coréenne prendra des créneaux sur le service 2M Far TP2/Jaguar.

Le nouvel accord, valable jusqu'au 31 mars 2023, n'affectera pas la coopération actuelle de Maersk et du MSC avec ZIM. Depuis ljuillet 2018, les trois compagnies échangent des espaces sur cinq boucles du trade Asie-côte Est des États-Unis. La coopération avait été ensuite élargie à d'autres services de la côte Ouest américaine-Asie et sur les routes Asie-Méditerranée.

 SM Line a mis en vente ces dernières semaines un certain nombre de ses navires de 6 000 EVP, qui avaient été déployés sur le service PSW opérant sur la ligne reliant l'Asie à Los Angeles. SM Line devrait continuer à exploiter ses 4 500 EVP sur son service PNW, escalant à Vancouver, Portland et Seattle, sur lequel 2M devrait obtenir de l'espace.

A.D

La nouvelle offre très attendue de THE Alliance

HHM a tranché en faveur de THE Alliance, et maintenant ?