Le Stena Estrid est l'un des neuf E-Flexer. Il a été livré en fin d'année dernière ©Stena Line

 

La compagnie suédoise de ferries lance officiellement la construction de ses deux E-Flexer commandés en 2018 au chantier naval chinois Weihai. Les navires doivent être livrés en 2022. Stena témoigne ainsi de sa confiance dans une croissance et une demande sans accroc.

« Stena Line est en bonne voie pour moderniser sa flotte et ne laisse pas la pandémie affecter ses plans ambitieux ». C’est le message « corporate » diffusé par l’armement suédois dans un communiqué en annonçant le lancement de la construction sur le chantier naval CMI Jinling Weihai en Chine de deux nouvelles unités de sa série de neuf E-flexer, ces ferries de grande taille, longs de 214 m et larges de 27,8 m de large avec une jauge brute de 48 000 t. Ces deux nouvelles unités sont parmi les plus grands de la famille avec une longueur de 240 m et une capacité de charge de 3 600 mètres linéaires (contre 3 100 m pour les trois premiers) et une capacité d’accueil des passagers supérieure de 30 % (les premières unités peuvent embarquer 1 000 passagers). Ils devraient être livrés en 2022 et seront les derniers des cinq super ferries destinés à sa filiale Stena RoRo.

Sur les neufs navires, dont sept restent encore à livrer, trois ont été affrétés à long terme (avec option d’achat) par Brittany Ferries –  Galicia, livrable en juillet, le Salamanca (au GNL) attendu en 2022 et le Santoña (au GNL) pour 2023 –tandis que DFDS a signé un contrat similaire pour un navire (le Côte d’Opale, prévu pour entrer en flotte en juin 2021 sur la ligne Calais-Douvres). Les deux premiers e-flexer – Stena Estrid et Stena Edda – ont été livrés, le premier en fin d’année dernière, et l’autre en janvier. Ils sont exploités par Stena sur les lignes Holyhead-Dublin et Belfast-Liverpool. 

Confiance dans le marché

À l’occasion de ce lancement, Stena Line a confirmé que le troisième E-Flexer à destination de la mer d'Irlande, le Stena Embla, était en phase finale de construction devrait être livré conformément au plan de livraison en janvier 2021 pour opérer sur la ligne Belfast-Liverpool en janvier 2021.

« Malgré une période difficile, nous avons montré que nous étions indispensables pour assurer les approvisionnements vitaux de l'Europe. Nous croyons en une croissance et une demande continues sur tous nos marchés et, avec les nouveaux ferries, nous serons bien équipés pour l’avenir », indique Niclas Mårtensson, PDG de Stena Line, cité dans le communiqué.

La compagnie de Göteborg opère 31 Ropax et sept ro-ro sur 18 lignes en Europe du Nord. 

Adeline Descamps