Dessinés par le bureau d'architecture nantais H&T, les cargos à voile pourront relier Le Havre à New York en 13 jours.©TOWT

 

La compagnie bretonne spécialisée dans la propulion vélique, a annoncé jeudi le lancement d'un appel d'offres européen pour la construction d'ici 2024 de quatre cargos à voile de 70 m de long. Conformément à ce qu’elle avait annoncé il y a quelques semaines.

Après avoir transporté en cabotage ces dernières années plus de 1000 t de produits, tels que du thé, café, vins et spiritueux, à bord de voiliers affrétés, TransOceanic Wind Transport (TOWT), créée en 2011 par Guillaume Legrand et Diana Mesa Robayo, avait annoncé qu’elle franchirait en 2021 une étape supplémentaire en mettant à l’eau un cargo à voile de 70 m de long, le premier d’une série de quatre. L’entreprise de Douarnenez (Finistère) vient de lancer l’appel d’offres pour la construction de quatre voiliers de 67,5 m de long, d'une capacité de 1 000 t et d'un coût avoisinant les 10 M€ l'unité. Elle confirme en outre son planning. Le premier devrait être mis à l'eau fin 2021 et le dernier courant 2024. Dessinés par le bureau d'architecture nantais H&T, les cargos à voile pourront atteindre 12 noeuds en moyenne et ainsi relier Le Havre à New York en 13 jours.

Cinq chantiers, deux en Espagne, un au Portugal, un aux Pays-Bas, mais également un dans le Finistère, ont été présélectionnés dans le cadre de l’appel d'offres. TOWT compte financer la construction de sa flotte via plusieurs levées de fonds.

TOWT mettra en service un cargo à voile au départ du Havre en 2021

La voilure pourra atteindre une surface totale de 4 400 mmais disposeront de deux moteurs, thermique et électrique en cas de besoin. Douze passagers pourront embarquer à bord et l'équipage sera composé de sept marins. La compagnie bretonne dispose de lettres d’engagement de plusieurs entreprises, dont le chocolatier catalan Cémoi, l'importateur et distributeur de cafés verts Belco ou encore de la société Ethicdrinks, spécialisée dans les vins durables. Les fondateurs évoquent une réduction de la consommation de fuel de plus de 90 % par rapport à un navire à moteur de même jauge.