En 2017, le canal de Suez a vu son trafic augmenter, selon les premiers résultats provisoires publiés le 8 janvier et annoncés par le vice-amiral Mahab Mameesh, directeur de l’Autorité du canal de Suez, viennent conforter les prévisions que 2017 a été une année de croissance du commerce international. Le nombre de navires qui est passé par le canal de Suez a augmenté de 4,6% à 17 600 unités. Le tonnage total des navires ayant emprunté le canal de Suez a progressé de 7,1%. Pour la première fois de son histoire le canal de Suez devrait dépasser le cap du milliard de tpl qui ont transité par ses installations.

L’Autorité du canal de Suez, en charge de la gestion de la voie maritime, a ainsi vu ses revenus augmenter. Une croissance qui est de 5,6% en $ et de 89,8% en £ égyptiennes (la différence vient des taux de change variant au cours de l’année). Thermomètre de l’économie mondiale, selon le directeur de l’autorité du canal, les chiffres provisoires de l’année passée montre que l’économie mondiale est sur un nouveau départ. Profitant de ce redémarrage, l’État égyptien souhaite surfer sur ce mascaret pour faire de cette voie maritime un centre logistique. Dès les travaux d’agrandissement du canal en 2015, le gouvernement du Caire a annoncé vouloir dynamiser les zones le long du canl de Suez pour en faire des sites logistiques. Dans son programme, le gouvernement veut attirer de nouveaux investisseurs avec des conditions d’installation favorables et y développer les services logistiques.