©Pavilion Energy

La compagnie pétrolière finlandaise Gasum, propriété de l'État, et Pavilion Energygroupe singapourien qui commercialise et distribue du gaz naturel, s'associent pour développer une chaîne d’approvisionnement en carburant GNL en Europe et en Asie. Ils entendent compléter le maillage par des partenariats. 

Importateur de GNL et fournisseur de soute, Pavilion Energy s’est associé à la société gazière publique finlandaise Gasum en vue de développer un réseau mondial d'approvisionnement en GNL au service de leurs clients à Singapour et en Europe du Nord, « notamment à Amsterdam, Rotterdam et Anvers », est-il précisé. Dans le cadre du protocole d'accord, les partenaires ont convenu de partager leurs infrastructures et capacités d'approvisionnement en GNL dans leurs régions respectives afin d’offrir des points d'approvisionnement mondiaux à leurs clients.

Le GNL dans les starting-blocks

« Nous compléterons cette alliance par d'autres partenariats en Méditerranée, en Asie du Nord et en Amérique. Notre réseau combinera des offres commerciales avec une expertise opérationnelle régionale tout en contribuant à l’essor du soutage de GNL », explique Frédéric H. Barnaud, PDG du groupe Pavilion Energy, acteur influent en Asie du Sud-Est dans la commercialisation et distribution de gaz naturel. « Notre objectif est de construire un réseau de partenaires à l'échelle mondiale. Pour nos clients, cela signifie qu’il y aura du GNL où qu'ils se trouvent », a ajouté Johanna Lamminen, PDG de Gasum. La compagnie finlandaise se revendique comme un fournisseur de premier plan dans les solutions de soutage de GNL en Europe du Nord-Ouest. Gasum dispose de cinq méthaniers de soute en service et de plusieurs terminaux GNL dans les pays nordiques.

 

Frédéric H. Barnaud, PDG du groupe Pavilion Energy et Johanna Lamminen, PDG de Gasum.©DR

Singapour veut porter sa capacité de soute de GNL à 1 Mt

Agissements

Depuis le début du moins, il y a de grandes manœuvres autour du soutage de GNL. Depuis quelques semaines, les souteurs entrent en scène. Le Gas Agility est prêt à démarrer son service en Europe du nord pour avitailler notamment la série des neuf porte-conteneurs de 23 000 EVP de l’armateur français CMA CGM, lié par un contrat de 10 ans avec la filiale de Total dans les carburants marins, TFMGS. Le sistership du Gaz Agility fait l’objet d’un contrat d’affrètement entre Total et le groupe singapourien Pavilion Energy. L’avitailleur, actuellement en construction par le chantier singapourien Sembcorp, devrait opérer à partir de Singapour en 2021.

Ces derniers jours, le FueLNG Bellina, premier navire avitailleur à opérer dans la Cité-État, a été livré à son propriétaire FueLNG, coentreprise de Shell eastern petroleum et Keppel offshore & marine. À cette occasion, Chee Hong Tat, le ministre des Transports et des Affaires étrangères, a affirmé sa détermination à positionner Singapour comme un hub de GNL à l’instar de ce qu’il est devenu dans les carburants. Le premier port de soute mondial veut porter sa capacité à 1 Mt en 2021.

Adeline Descamps

Le soutage de GNL vu par Pavilion Energy