Le transporteur maritime allemand s'invite dans le capital de la filiale de Marsa Maroc, à laquelle ont été confiées la réalisation, construction et gestion d'un des deux nouveaux terminaux de Tanger Med II.

Marsa International Tangier Terminals S.A (MINTT), filiale de Marsa Maroc, change de nom pour devenir Tanger Alliance et accueille un nouvel actionnaire à hauteur de 10 %. Il s'agit de Hapag-Lloyd, le n°5 mondial du secteur conteneurisé. À l’issue de cette opération, Marsa Maroc détient 50 % du capital de la société plus une action. Le reste (40 % moins une action) revient à Eurogate International GmbH et Contship.

Pour rappel, le premier port à conteneurs en Afrique a reçu en juin le chantier de sa troisième phase de développement, Tanger Med II. Mitoyen de Tanger Med I (3,4 MEVP en 2018), ouvert en 2007, les deux nouveaux terminaux à conteneurs vont apporter une capacité additionnelle de 6 MEVP. Avec ses 9 MEVP, Tanger se hisse ainsi au 20e rang mondial des ports à conteneurs. 

Quant à leur gestion, le TC3 a été concédé à l’opérateur marocain Marsa Maroc et sera opérationnel en 2020 avec une capacité nominale de 1 MEVP. Le TC4 a été confié pour une durée de 30 ans à APMT. Le Danois, qui gère déjà un autre terminal sur le complexe, a prévu d’y investir 1,1 Md€. Doté d’un quai s’étalant sur 1,6 km, il pourra traiter jusqu’à 3 MEVP.

Tanger Med I réalise 38 % de son trafic avec l’Afrique, 26 % avec l’Asie, 27 % avec l'Europe, 9 % en transatlantique. Il s’est imposé comme l'un des plus importants hubs de transbordement en Atlantique et en Méditerranée, représentant une concurrence sérieuse pour le port espagnol de Valence. Début novembre, CMA CGM y lancera le Guinea Gulf Express, un nouveau service vers l’Afrique de l’Ouest via Tanger Med et Algésiras. Il complétera deux autres services relais de CMA CGM ancrés à Tanger Med et Algésiras : Euraf 2, que CMA CGM exploite conjointement avec Hapag-Lloyd et Arkas Line, et le Wazzan, en solo.

A.D.

Sur le même sujet