©Houri

 

La baisse de la demande oblige les transporteurs maritimes à multiplier les annulations de départs. La semaine dernière, le nombre de voyages supprimés est passé de 2 à 45 sur les principales routes. Ces suspensions s’ajoutent à une centaines de rotations déjà retirées du marché depuis le début de l’année. Et ce n’est qu’un début. La plupart des alliances sursoient à de nombreuses traversées notamment sur la route entre l'Asie et l'Europe. Alphaliner en détaille le contenu. 

Avec effet quasi immédiat, Maersk et MSC, manifestement confrontés à une forte baisse des volumes dans le sens Ouest, prennent beaucoup de libertés avec les préavis. Les partenaires de 2M ont ainsi annoncé la suspension du service Extrême-Orient - Europe du Nord AE-2/Swan et le service Asie-Méditerranée AE-20/Dragon pour le deuxième trimestre afin d'adapter la capacité aux demandes actuelles du marché. Les deux transporteurs n'ont pas exclu de nouvelles annulations sur d'autres services Asie - Europe au cours des prochaines semaines, en fonction de la demande du marché : des semaines 16 à 20 (du 13 avril au 11 mai), les services commercialisés sous les marques respectives AE-7/Condor ou AE-6/Lion devraient être alternativement supprimés. 
Cela signifie que cinq autres voyages au départ de la Chine vers l'Europe du Nord seront annulés à cette période, y compris deux à partir de Hambourg et d'Anvers entre le 22 mai et le 19 juin, car les suppressions sont effectives pour les aller-retour. 

L’événement est majeur – il a d’ailleurs été relevé par la presse spécialisée – car la boucle AE-2/Swan est l’une des six boucles Extrême-Orient - Europe du Nord les plus stratégiques dans l'accord de partage des navires de 2M. MSC devait y flécher ses mégamax de plus de 23 000 EVP. 

Conteneur : Des annulations de service en pagaille

2M touche à des boucles stratégiques ​

La rotation AE-2/Swan effectue en 12 semaines le trajet entre Qingdao, Busan, Ningbo, Yantian, Tanjung Pelepas, Rotterdam, Felixstowe, Anvers, Rotterdam, Algésiras, Singapour, Hong Kong, Shanghai, Qingdao. Hapag-LLoyd est touché par ricochet. Le transporteur allemand avait contracté des slots en mars qu’ils vendaient sous sa marque FE6. Il devrait transférer ses créneaux sur le tronçon Asie - Europe du service pendulaire Europe - Extrême-Orient - côte ouest américaine AE-1 - TP-6/Shogun - Pearl, toujours sous la même marque.

Le service AE-20/Dragon (12 semaines) exploite des navires de 13 000 à 16 650 EVP, faisant escale à Shanghai, Ningbo, Xiao, Yantian, Singapour, King Abdullah, Beyrouth, La Spezia, Gênes, Fos, Valence, Barcelone, King Abdullah, Salalah, Abu Dhabi, Jebel Ali, Singapour, Shanghai. 
Les expéditions d'Asie vers la Méditerranée orientale, en principe assurées par des connexions à Beyrouth, seront proposées sur les service AE-15/Tiger avec des transbordements à Port Saïd pour Maersk et au Pirée ou Tekirdag pour MSC. Les autres boucles de la région, dont l'AE-11 / Jade, ne sont pour l’instant pas menacées. 

THE Alliance supprime 15 services 

De son côté, THE Alliance a annoncé cette semaine de nouvelles annulations entre Asie et Europe, ce qui porte à sept les suppressions pour avril et la première semaine de mai (sur un total prévu de 25) et à huit pour l'Asie - Méditerranée (sur un total prévu de 15). Ce sont 15 navires et une capacité cumulée de 235 000 EVP ainsi retirés du marché. 
Cette réduction drastique de la capacité reflète une forte baisse des volumes de l'Asie vers l'Italie et l'Espagne, qui sont, de loin, les pays européens les plus touchés par l'épidémie, relève Alphaliner.

Transpacifique encore préservé 

Quant à l'impact de l'épidémie dans les ports de la côte ouest des États-Unis, il n’est pas encore visible. Les transporteurs ont toutefois rayé plusieurs traversées. Les partenaires de 2M ont retiré un voyage du TP-2/ Jaguar (avec le MSC Katie de 13 000 EVP prévu le 6 avril) et un autre service Maple entre côte ouest du Canada et Asie en semaine 16 (mi-avril). Ocean Alliance a également supprimé quatre rotations en avril, trois sur le PSW1 (les 5, 12 et 26 avril) et une sur le PNW1 (14 avril).

THE Alliance a annulé le 22 avril la traversée en direction Ouest du service AL4 Europe du Nord - côte Est américaine au départ de London-Gateway, invoquant aussi un défaut de marchandises. La traversée du 6 avril au départ de Southampton sur le service AL5 a également été résiliée. Ses trois membres, Cosco/OOCL, Yang Ming et Ocean Network Express ont décidé de reporter de trois semaines le lancement de leur nouveau service EMA entre la Méditerranée orientale et la côte Est des États-Unis. La première est désormais prévue le 25 avril au départ de Haïfa. Le service doit être assuré en six semaines par six navires de 4 250 à 4 900 EVP faisant escale à Haïfa, El Dekheila, Mersin, Aliaga, Le Pirée, Gênes, Algésiras, New York, Norfolk, Savannah, Algésiras et Haïfa. 

A.D.