Affrètement : Retour à la normale pour les tankers ?

Le marché des transporteurs de pétrole brut a connu une flambée sans précédent, les taux d'affrètement au comptant des VLCC en particulier atteignant des sommets jamais vus depuis une décennie. Si les prix ont perdu de l'élan ces dernières heures pour revenir à des niveaux moins « anormaux », la conjonction incroyable des faits qui ont contribué à son embrasement continue d'opérer.

Marseille : Quatre compagnies de croisière prennent les devants pour résorber leurs impacts environnementaux

À l’occasion d’une première édition d’un « Blue maritime summit », organisé le 17 octobre par le Club de la croisière Marseille-Provence, quatre armateurs représentant 83 % des escales dans les bassins portuaires de Marseille ont signé pour mettre en oeuvre quatre mesures limitant leurs impacts. Sans y être à cette heure contraints par les réglementations. Après avoir été stigmatisé pour ses problématiques de pollution, le port de Marseille s'improvise en tête de proue d'un transport maritime qu'il veut résolument vert.

La SNSM signe le contrat de conception de sa nouvelle flotte

La Société nationale des sauveteurs en mer a signé le 17 octobre avec Couach le contrat de conception et de réalisation pour le renouvellement d’une partie de sa flotte. Incarnation d’une nouvelle stratégie d’acquisition.

Une « taxe carbone », invitée de dernière minute des échanges européens ?

Alors que le président français Emmanuel Macron et la chancelière allemande Angela Merkel se retrouvent ce mercredi 16 octobre à Toulouse, une taxe sur les carburants dans les transports aérien et maritime pourrait être un sujet. Les représentants politiques doivent rejoindre en fin de journée la Table ronde des industriels européens, groupe de lobbying des plus grandes entreprises européennes. Le patron de Maersk y est attendu.

Sines lance l'appel d'offres pour se doter d'un nouveau terminal à conteneurs

Le gouvernement portugais a lancé le 14 octobre un appel d'offres international pour un nouveau terminal à conteneurs, q ui a reçu le nom de « Vasco da Gama » . Parallèlement, les autorités portugaises ont autorisé PSA, concessionnaire du Terminal XXI, à porter la capacité de l'installation de 2,3 à 4,1 MEVP moyennant un investissement de 547 M€.

Demi succès ou échec de Cosco au Pirée

Le plan d'investissements de l'opérateur du port grec a été partiellement accepté. C'était prévisible, compte tenu des fortes oppositions qui se sont manifestées ces derniers mois. Principal revers pour Cosco : l'extension refusée de son terminal à conteneurs, dont la croissance est impressionnante au point de devenir un concurrent sérieux à Valence et Algésiras sur les bords de la Méditerranée.

Le Royaume-Uni attribue des contrats de transport « sans accord »... encore une fois

Le Royaume-Uni affectionne les « remakes ». Après avoir commis l'impair d'attribuer puis annuler des contrats de transports sous le précédent gouvernement de Theresa May, en vue de s'assurer par anticipation des capacités de fret supplémentaires dans la perspective d'un tohu-bohu après la sortie du Royaume Uni de l'UE, l'actuel exécutif s'y emploie à son tour.

ArianeGroup mise sur la propulsion vélique et le maritime

Le leader européen de lanceurs spatiaux confie à l'armateur Alizés la réalisation du roulier chargé de transporter les éléments constituant le lanceur Ariane 6, collectés et acheminés depuis Brême, Rotterdam, Le Havre et Bordeaux vers Kourou. ArianeGroup n'est pas le seul groupe à miser sur la logistique maritime... et la voile. Airbus et Louis Dreyfus Armateurs sont aussi associés dans cet esprit.

Pages