La réglementation sur la teneur en soufre des carburants marins n’est plus une échéance. Elle s’est concrétisée. Pour autant, le GNL n’a pas encore pour l’heure vraiment convaincu. L’infrastructure se développe néanmoins, ce qui pourrait accélérer son développement. Il est l’une des alternatives pertinentes pour traiter les émissions...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Sur le même sujet