©DR

 

Dave Walsh, Clean Arctic Alliance : « Si le projet de règlement est adopté dans sa version actuelle par l’OMI, le terme d'interdiction sera usurpé »

Lors d’un webinaire organisé par la Clean Arctic Alliance le 28 septembre, les intervenants ont exploré les implications du projet de règlement de l'Organisation maritime internationale sur l’usage du fuel lourd en arctique. « À la lumière des insuffisances identifiées, la Clean Arctic Alliance ne soutient pas le projet de réglement tel qu'il est actuellement rédigé et appelle les États membres de l'OMI à le modifier avant qu'il ne soit approuvé. Il est essentiel que l'interdiction de l'utilisation et du transport de HFO dans l'Arctique entre en vigueur rapidement, afin de fournir à l'Arctique le niveau de protection dont il a si désespérément et urgemment besoin. »

Dans le cadre du projet, des exemptions et dérogations permettront à 74 % des navires alimentés au fuel lourd de continuer à l’utiliser dans l'Arctique jusqu'à la mi-2029. Par conséquent, seuls 30 % du transport et 16 % de l'utilisation du HFO seront réellement interdits dans le cadre de la proposition actuelle, font-ils valoir.