Le chantier naval finlandais Meyer Turku a procédé le 15 mars à la mise à l'eau du Costa Smeralda, le premier navire à propulsion GNL de la flotte Costa Cruises.

C'est le début de la fin de la construction avant la livraison du navire. Du nom de la côte d’émeraude de Sardaigne, le Costa Smeralda, livré à Savone (Italie) par Turku d’ici la fin de l’année, sera le premier à propulsion GNL du leader américain Carnival Corp. (Carnival Cruise Lines, Princess Cruises, Holland America Line, Seabourn, Cunard Line, Aida Cruises, Costa Croisières, P&O Cruises) à rejoindre la flotte de sa filiale européenne Costa.

Cinq navires au GNL vont successivement sortir du chantier Meyer de Turku, en Finlande. Le premier d’entre eux, l’AIDAnova est entrée en service en décembre dernier. En octobre prochain, ce sera au tour du Costa Smeralda puis ses deux premiers jumeaux seront livrés en 2021 et 2023. Les deux derniers, construits par Fincantieri dans ses chantiers italiens de Monfalcone et de Marghera, marqueront un tournant pour le groupe car il s’agira des deux premières unités pour le marché chinois.

Meyer Turku a collaboré avec le chantier naval jumeau Meyer Werft de Papenburg (qui avait planché sur l'AIDAnova) pour créer l'installation de propulsion GNL du navire. Les quatre moteurs (61 760 kw) seront alimentés par trois cuves de GNL d’une capacité totale de 3 500 m3.

Dès sa mise en service au second semestre 2019, le navire commencera sa première croisière depuis Hambourg en passant par Rotterdam, Lisbonne, Barcelone et Marseille jusqu'à Savone où une cérémonie de baptême aura lieu.

D’une longueur de 337 m pour 42 de large, capable d'embarquer 5 210 passagers et 1 650 membres d’équipage, le Costa Smeralda appartient à la catgorie des grands paquebots.

A.D