© HHLA / Dietmar Hasenpusch

 

Le « colis excepionnel » est arrivé sur le Zhen Hua 27 aux termes d’un voyage de huit semainesHamburger Hafen und Logistik AG (HHLA) a pris livraison le 5 novembre de trois des cinq grues navires-terre qu’il doit recevoir d’ici le premier trimestre 2020. Allouées à son terminal à conteneurs Burchardkai (CTB), elles rendront possible la manutention de porte-conteneurs de plus de 23 000 EVP.

Le premier porte-conteneurs à Hambourg y a été traité en 1968. Sa capacité n'était alors que de 1 200 EVP. Une éternité. En 2018, le nombre d'escales de porte-conteneurs d'une capacité de 18 000 EVP à 22 000 EVP a augmenté de 47 % et a représenté 150 escales. Au premier semestre 2019, celles-ci étaient encore en hausse de 40 %. Un défi de taille pour de nombreux terminaux portuaires qui doivent traiter de plus en plus de conteneurs sans dégrader la fiabilité du service et les délais.

Dans les six prochains mois, le port allemand réceptionnera 11 grues STS capables de charger et décharger des mégamax-24 (24 rangées de conteneurs), de ceux qui devraient y faire escale d’ici le 2e trimestre 2020, lorsque CMA CGM mettra en service ses 23 112 EVP de la série CMA CGM Jacques Saadé, dans le cadre d’Ocean Alliance.

Cinq d'entre elles, construites par le Chinois ZPMC, ont été commandées par Hamburger Hafen und Logistik AG (HHLA) et sont destinées à son terminal Burchardkai (CTB), actuellement la plus grande infrastructure à conteneurs de Hambourg. Les six autres, de conception Liebherr, doivent être livrées à Eurogate. Elles ont été conçues pour s'adapter aux contraintes limitées des quais Ouest du port.

Arrivée des premières unités

Le 5 novembre, HHLA, qui exploite au total trois terminaux à conteneurs à Hambourg (Burchardkai, Altenwerder et Tollerort), a donc été livré des trois premières unités, arrivées sur le Zhen Hua 27 aux termes d’un voyage de huit semaines. Les équipements reçus, pesant chacun 2 480 t, sont assez semblables aux huit autres pour mégamax déjà installés au CTB, si ce n’est leurs dimensions, revues à la hausse. Ils sont notamment conçus pour traiter des navires jusqu'à 26 rangées de conteneurs. HHLA prévoit d'investir 1 Md€ d'ici 2022 à Hambourg, dont environ 450 M€ consacrés à la manutention des conteneurs.

« Les nouveaux équipements permettront à nos clients de continuer à bénéficier de la même qualité de manutention à l'avenir. En même temps, la compétitivité et l'attractivité du port de Hambourg seront renforcées grâce à l’approfondissement de l'Elbe », a commenté Jens Hansen, membre du conseil d'administration de HHLA.

Après 13 ans d’obstacles juridiques (multiples recours d’associations environnementales devant les juridictions allemandes et européennes), le dragage de l’Elbe a démarré il y a quelques semaines. Il doit permettre d'augmenter le tirant d'eau de façon à accueillir les navires de dernière génération. En plus de l’approfondissement, le projet prévoit d’élargir certaines sections afin d’assouplir les horaires de passage pour les grands navires. 

A.D.