HMM renouvelle ses outils de marque, avec une nouvelle identité visuelle et un logo, dans lequel Hyundai ne figure plus...

Les trois lettres de son nom positionnées de manière à figurer la proue d’un navire avec au dessus une ligne rouge figurant le lever du soleil sur l’horizon. Le nouveau logo d’HMM est censé symboliser l’ambition et la vision de la compagnie coréenne voguant vers un avenir radieux. Ce dont elle est encore loin, ayant de nouveau affiché des pertes au premier trimestre (159 M$) comme depuis la mi 2015. Le transport maritime de conteneurs a particulièrement souffert, avec une perte d'exploitation de 85 M$, son 19e trimestre consécutif de bénéfice négatif depuis 2014.

Il est donc possible que l’État Coréen doive encore une fois mettre la main à la poche pour éviter que son taux d’endettement ne grimpe trop car les analystes ne croient pas à une amélioration de ses résultats avant l’entrée en service des ses nouveaux porte-conteneurs géants courant 2020.

Le transporteur sud-coréen affiche l'ambition de porter la capacité de sa flotte à 1 MEVP (436 000 EVP actuellement mais 396 000 EVP en commande, dont 12 mégamax de 23 000 EVP qui seront livrés en 2020 et 8 unités de 15 000 TEU attendues en 2021.) et d'atteindre un chiffre d'affaires annuel total de 10 Md$ d'ici 2022 alors qu'il a enregistré un chiff'e d'affaires de 4,2 Md$ en 2018.

La question de la participation du transporteur à une nouvelle alliance mondiale après l'expiration de son accord de coopération le 1er avril 2020 avec 2M (Maersk, MSC) n'est toujours pas tranchée. La compagnie devrait la renouveler mais probablement sans atteindre l'objectif qu'il poursuit depuis 2016 : obtenir le statut de membre à part entière de l'alliance.

La rédaction