Les difficultés financières du chantier allemand FSG Flensburger Schiffbau-Gesellschaft lui ont valu 5 mois de retard de livraison. Irish Ferries a enfin réceptionné son nouveau « super ferry » de 195 m, qui avec une disposition modulable des 2,8 kn de garage répartis sur quatre ponts, est capable d'embarquer 300 voitures, 165 camions et 1 885 passagers.

Il apporte ainsi une capacité supplémentaire de 25 % pour les passagers par rapport à l’Oscar Wilde et il triple celle pour le fret. Nora Costello, directrice du marketing d’Irish Ferries, a confirmé qu'un deuxième ferry mixte, plus grand encore que le WB Yeats, est en construction au chantier allemand FSG. Il remplacera l’Ulysses, un navire affrété.

Le W.B. Yeats, qui a représenté un investissement de150 M€, est équipé d'un dispositif d'épuration des gaz de type scrubber et d’un système de traitement des eaux de ballast. Il effectuera trois à quatre rotations entre Dublin et le port normand (la compagnie a abandonné la desserte de Roscoff pour se concentrers sur Cherbourg).

Irish Ferries est, avec Stena Lines, l'une des principales compagnies qui assurent avec la Normandie plusieurs liaisons par semaine au départ de deux ports d’Irlande du Sud (Dublin et Rosslare). En 2017, elles ont embarqué à elles deux plus de 240 000 passagers et transporté plus d'un million de tonnes.

La rédaction