La société néerlandaise a annoncé que son avitailleur Flex Fueler 001 GNL avait effectué sa première opération de soutage dans le port de Rotterdam pour le compte de Norlines, un client de longue date.

 « Nous sommes fiers que le Flex Fueler 001 soit opérationnel après qu'elle avoir terminé ses essais avec succès. Nous pouvons maintenant offrir un service de soutage sûr, fiable et efficace qui ressemble au service de soutage conventionnel et qui est prêt à desservir davantage de navires propulsés au GNL dans les ports d'Amsterdam, Rotterdam et Anvers », a indiqué le directeur des opérations Ronald van Selm. Le ponton de soute de GNL de 1 480 m3, a une capacité de soutage de 30 à 600 m3 par heure et peut charger du GNL à partir de terminaux, de navires à navires, à partir d'autres navires et par transfert par camion. 

Long de 70 m, l’avitailleur Flex Fueler 001, qui doit entrer en service au cours du premier semestre 2019 au port d’Amsterdam, est le premier ponton de soutage délivrant du GNL du range Nord. Sa réplique, Flex Fueler 002, doit entrer en service mi-2020 au port d’Anvers. Pour ce second avitailleur, le distributeur de Titan LNG s’est associé à Fluxys, gestionnaire du réseau belge de distribution de gaz, qui exploite notamment le terminal gazier de Zeebrugge. Depuis janvier 2019, un navire utilisant le GNL comme carburant escale régulièrement au port d’Anvers : il s’agit du Containerships Nord, porte-conteneur de l’armement finlandais Containerships (filiale de la CMA-CGM).

Il est déjà question d'une 3e souteur.

La rédaction