LNG London a effectué son premier soutage d’un navire GNL le 24 juin. Particularité : c'est un navire fluvial ©Sogestran

 

Construit et exploité par Victrol et Sogestran pour le compte de Shell, LNG London a effectué son premier soutage d’un navire GNL le 24 juin. Particularité de cet avitailleur : c’est un bateau fluvial, qui peut desservir le port de Rotterdam, où il est basé, mais aussi les autres ports de la zone ARA.

Avec les pontons de soutage Flex Fueler, la société néerlandaise Titan LNG propose déjà de l’avitaillement GNL pour les navires des ports néerlandais et à partir de 2020 à Anvers. À Rotterdam, une autre solution est proposée pour l’avitaillement des navires en GNL, avec la société LNG Shipping qui a mis en service le 24 juin 2019 le LNG London. Automoteur fluvial destiné à l’avitaillement des navires maritimes, il a réalisé le soutage de ses deux premiers navires : Containerships Polar et Containerships Nord.

Le LNG London a été construit et est exploité pour le compte de Shell, qui l’affrète à long terme, par LNG Shipping, filiale commune de deux armements fluviaux spécialisés dans le transport fluvial de produits pétroliers et l’avitaillement des navires maritimes : l’anversois Victrol et le havrais Sogestran. La coque de 110 m de long pour 15 m de large a été construite en Roumanie, et équipée aux Pays-Bas pour le transport de GNL, avec quatre citernes d’une capacité totale de 3 000 m³.

« Nous sommes fiers du LNG London, premier avitailleur fluvial GNL en Europe, indique le PDG de Sogestran, Pascal Girardet. La possibilité de naviguer sur les voies d’eau intérieures offre d’évidents avantages logistiques pour les clients finaux, avantages qui aideront au développement de l’utilisation du GNL, carburant marin plus propre ».

Étienne Berrier

 

Sur le même sujet