©MSC

 

Le porte-conteneurs MSC Paris est arrivé en Israël avec la toute première cargaison transportée directement entre les Émirats arabes unis et l'État juif. Une opération qualifiée d’historique. 

Ce n'est pas la première fois qu'un navire de MSC visite le port mais c'est bien la première fois qu’un service direct connecte les ports d'Abou Dabi et Jebel Ali à Haïfa, a confirmé un porte-parole de la compagnie au Jerusalem Post. Cette arrivée, qui marque le début du service hebdomadaire, intervient un mois après la signature entre Israël, les Émirats arabes unis et Bahreïn d'un accord dit historique, conclu sous l'égide des États-Unis, visant a normaliser les relations commerciales et économiques. Les Émirats arabes unis et Bahreïn sont les premiers pays arabes à régulariser leurs relations avec Israël après plus de 25 ans sans échanges commerciaux.

« Pour la première fois, un cargo en provenance des Émirats arabes unis est entré dans le port de Haïfa. Une nouvelle route commerciale s'ouvre entre les Émirats arabes unis et Israël », a tweeté le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu, quelques heures avant que son cabinet n’approuve par un vote l'accord de paix alors que le débat est attendu dans la semaine à la Knesset.

DP World et DoverTower font une offre commune pour le port de Haïfa

Un commerce bilatéral estimé à 4 Md$ par an

Le MSC Paris, exploité sur une rotation entre l'Inde et la Méditerranée, transportait notamment des produits électroniques, du matériel de lutte contre les incendies et du fer. Il est estimé que le commerce bilatéral pourrait atteindre près de 4 Md$ par an et qu'il devrait se faire principalement par mer. Les responsables du port de Haïfa escomptent bien que d'autres transporteurs s’inscriront dans le sillage de MSC.

DP World candidat à l’exploitation d’un terminal

Il y a un mois, l'opérateur portuaire émirati DP World a annoncé qu’il s'était associé au groupe israélien DoverTower en vue de répondre ensemble à l’appel d’offres lancé dans le cadre de la privatisation de l'un des deux principaux terminaux israéliens, processus initié par Tel Aviv en janvier dernier.  Selon les termes de l'appel d'offres, l’attributaire obtiendra une concession du port jusqu'en 2054. Les deux partenaires ont déclaré qu'ils examineront également l’opportunité d'ouvrir une ligne maritime directe entre le port d'Eilat sur la mer Rouge et le hub de transbordement Jebel Ali à Dubaï.

Phase décisive pour un nouveau terminal à conteneurs

Par ailleurs, le projet de développement d'un nouveau terminal à conteneurs en eaux profondes à Haïfa a franchi une étape courant août lorsque l’équipementier chinois ZPMC a livré les quatre premiers portiques à conteneurs STS de taille mégamax. Il y a cinq ans, SIPG, un des plus grands opérateurs de ports et de terminaux en Chine, a emporté la concession pour une période de 25 ans. Connue sous le nom de port de Hamifratz, la nouvelle installation a été construite presque entièrement sur de nouvelles terres. Le terminal offrira 1 100 m linéaires de quai avec une capacité nominale de 1,8 MEVP. 

Les plus grands porte-conteneurs qui font actuellement escale à Haïfa sont des portes-conteneurs de 15 000 EVP de Maersk, dans le cadre de l’alliance 2M sur le service Asie - Med AE12 / Phoenix. 

Adeline Descamps