Le roulier CMA CGM Aknoul de 188 EVP, traditionnellement exploité sur le service SSLMED Roro Algeria a quitté le port de Marseille ce 25 août pour Beyrouth chargé de 2 500 t de biens de première. ©CMA CGM

 

Le ro-ro CMA CGM Aknoul a pris la mer ce 25 août au départ de Marseille et en direction de Beyrouth chargé de 2 500 t de produits, équipements, matériels donnés par une cinquantaine d’entreprises et d’associations. Si le groupe CMA CGM apporte son savoir-faire dans le transport et la logistique, l’opération est portée par la Fondation CMA CGM et a été coordonnée avec des structures libanaises afin de qualifier l’aide au plus près des besoins. Très rapidement après l’explosion du port de Beyrouth le 4 août, l’entreprise française s’était mobilisée.

Quarante-sept donateurs. Des grandes entreprises, dont certaines ont leur siège à Marseille, des PME, des ONG et associations humanitaires. Des marques connues ou plus confidentielles. Le roulier CMA CGM Aknoul de 188 EVP, traditionnellement exploité sur le service SSLMED Roro Algeria (Marseille, Skikda, Alger, Mostaganem, Marseille), a quitté le port de Marseille ce 25 août pour Beyrouth chargé de 2 500 t de biens de première nécessité. La liste des donateurs donne un aperçu de la nature des marchandises : Eiffage, Saint-Gobain, Schneider, Vinci, Fosselev, Lesaffre, Orpea, Danone, Sodiaal, Panzani, Onet, Bongrain, Système U, Kaporal, Décathlon, et aussi l’autre compagnie maritime marseillaise Ponant… Matériaux de construction, vêtements, denrées alimentaires, équipements médicaux, groupes électrogènes, jeux pour enfants, produits d’hygiène, médicaments, matériel scolaire, meubles, linge de maison...

Le port de Beyrouth dévasté

Organisation logistique

Si la compagnie maritime française et sa filiale logistique Ceva apportent leur savoir-faire dans le transport, l’opération est portée par la Fondation CMA CGM, initiée en 2005 par Naïla Saadé, l’épouse de Jacques Saadé, et présidée depuis 2019 par sa fille Tanya Saadé Zeenny. La fondation du 4e armateur mondial de porte-conteneurs soutient d’ordinaire des projets en faveur des enfants, intervient en France et au Liban et porte notamment l'opération connue « Conteneurs d'espoir », qui permet à des ONG d’acheminer gratuitement du matériel humanitaire sur les lignes maritimes du groupe. CMA CGM a pris en charge les frais de transport maritime et des opérations portuaires et a également mis à disposition une solution de stockage à Marseille jusqu’au départ du navire.

L’opération a été coordonnée avec le centre de crise et de soutien du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères français. « Une cellule opérationnelle mixte (AideHumanitaireLiban@cma-cgm.com) a été mise en place à Marseille et à Beyrouth pour étudier les demandes, identifier les ONG et structures réceptionnaires, et organiser le transport dans les meilleurs délais. L'Ambassade de France au Liban a certifié le besoin et l'ONG bénéficiaire à Beyrouth. Les bénéficiaires de chaque don sont ainsi clairement identifiés. Il s’agit d’ONG et de partenaires reconnus pour leurs actions sur le territoire libanais », indique CMA CGM.

Beyrouth : une logistique internationale et un coût

500 kg de fret déjà acheminé

Dans les heures qui ont suivi l’explosion du port de Beyrouth le 4 août, CMA CGM, touché personnellement de par ses origines libanaises, s’est vite affirmée en tant que tête de proue d’une logistique internationale d’urgence. Après un premier avion affrété par sa filiale Ceva Logistics pour convoyer neuf marins-pompiers et 500 kg de fret médical d'intervention depuis Marseille, l’armateur français avait proposé aux gouvernements libanais et français une assistance logistique et maritime pour répondre à l'urgence et avait lancé, dans la foulée, l’opération « Un bateau pour le Liban » qui trouve sa concrétisation ce jour avec le départ du roulier.

Le navire a pris la mer depuis Marseille en présence de Jean-Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, de Rodolphe Saadé et Tanya Saadé Zeenny, ainsi que de personnalités représentant des institutions publiques locales et nationales.

A.D.

Le terminal à conteneurs de Beyrouth a repris le service