©Eric Houri

 

À chaque conflit en France, c’est le même refrain. Il est rappelé que la grève s’inscrit dans une histoire sociale longue. Il est constaté une énième fois que le modèle de dialogue social français est décidément basé sur une culture du conflit. Il est instamment demandé de le réformer pour ne plus subir grève illimitée, perlée, à trous... Depuis le 5 décembre,
la France est en tension pour protester contre la réforme des retraites. Les rues sont le théâtre de toutes les contestations. Les quais sont paralysés. Les travailleurs portuaires et les dockers, réunis au sein de la Fédération nationale des ports et docks CGT, réitèrent les opérations « port mort » dans les Grands ports maritimes français. De leur côté, les fédérations patronales de la filière du transport de marchandises et de la logistique entendent recourir au droit pour lever l’entrave à la libre circulation des personnes et des marchandises et à la liberté de travailler. Et veulent croire que « cela ne se passe pas ainsi ailleurs, chez nos concurrents ». Vraiment ? 

Adeline Descamps

Enquête réalisée par Bernard van den Bossche (Anvers), Thomas Schnee (Hambourg), Jean-Louis Vandevoorde (Rotterdam), Daniel Solano (Barcelone et Valence), Marie-Line D’arcy (Lisbonne)

Anvers a aussi ses sujets de grève

Anvers, deuxième port européen après Rotterdam mais tête de classe dans divers domaines, n’est pas pour autant épargné par les conflits sociaux. Ainsi, les grèves générales lancées par les syndicats dans tous les secteurs économiques sont aussi suivies dans les ports, comme cela fut le cas lors la dernière grève générale de février 2019, engendrée par la rupture des négociations avec le patronat sur la question des salaires, des allocationset des pensions et des...
,

Les ports allemands interdits de « grève politique »

« Une grève dans les ports allemands? Vous voulez parler de la grève de 1896 ou de celle de 1978? », interroge un brin espiègle Christian Schadow, le Coordinateur pour les ports maritimes allemands du grand syndicat des services Verdi: « Soyons clairs, une grève des salariés des ports pour stopper une réforme des retraites, c’est-à-dire une grève considérée ici comme politique et ne concernant ni le salaire ni les conditions de travail des grévistes, c’est impossible et même ill...
,

Rotterdam/Amsterdam
 : 
Des conflits circonscrits à l’entreprise

Dans les ports néerlandais, les grèves sont rares et souvent très ponctuelles. Rotterdam reste le port où l’activisme syndical est le plus marqué. Mais même là, les conflits restent généralement confinés à l’échelle des entreprises concernées. Aux Pays-Bas, il n’y a pas de loi spécifique instaurant un monopole pour la manutention de marchandises. Ici, le travail n’est pas réservé aux seuls dockers. Le système de pools de travailleurs portuaires n’...
,

Espagne: négociations au long cours

Depuis le mouvement de grèves de 2017, la paix sociale est revenue dans les ports espagnols. Le gouvernement a publié trois décrets lois dans le but de réformer le dispositif juridique de la manutention portuaire et le mettre en conformité avec une injonction, fin 2014, de la Cour de justice de l’Union Européenne (CJUE), qui avait déclaré le système d’embauche du personnel de la manutention portuaire en Espagne contraire au principe de la liberté d’établissement. Une réforme qui n’a...
,

« Ports morts »
 : 
Au Havre, les grèves laissent des traces

Avec la multiplication des mouvements de grève qui affectent le port du Havre depuis le mois de décembre, le trafic maritime est depuis plusieurs semaines détournés principalement vers le grand rival du range nord-européen, Anvers. Les entreprises, qui sont liées directement ou indirectement à l’activité maritime et portuaire, sont éprouvées dans leur organisation au quotidien. Témoignages.
,

Grèves : MSC se détourne des ports français

L'armateur italo-suisse a annoncé dans une notre à ses clients ce 19 décembre qu'il allait éviter, dans certains cas, les ports français en raison des grèves contre le projet de réforme des retraites qui perturbent l'activité...
,

Grèves portuaires : « Nous, les représentants des intérêts du fret … »

Les organisations professionnelles représentant les métiers du transport et de la logistique dans leur très large communauté sonnent l’alerte dans plusieurs communiqués conjoints et disjoints. Armateurs, agents maritimes et consignataires, chargeurs, manutentionnaires et opérateurs de terminaux, gestionnaires de ports, logisticiens, commissionnaires de transport, représentants en douane et transporteurs routiers... sifflent la fin de partie.
,

Réforme des retraites/blocages portuaires : Pourquoi Dunkerque n'a (presque) pas fait grève ?

Alors que la plupart des Grands Ports maritimes français ont fonctionné en pointillé en décembre et janvier en raison des mouvements sociaux engendrés par des raisons exogènes aux ports, Dunkerque a été relativement épargné. Une singularité qui a surpris et continue d’interroger. Un dialogue social plus mature ? La conscientisation d’une menace directe en raison de la proximité belge ? Une exception française en héritage de la réforme portuaire de 1992 ?
,

Après les « ports morts », les gestes commerciaux

Le 5 décembre, les dockers amarrent les piquets de grève sur les quais, colère en bandoulière contre le projet de réforme qui doit accoucher d’un régime de retraite universel en lieu et place des 42 actuels, dont ceux dits spéciaux. Le 17 février, soit plus de deux mois plus tard, les députés entament l’examen du projet de loi pour une session parlementaire qui doit, en théorie, durer 3 semaines mais que les 41 000 amendements déposés vont sans doute éterniser, à moins que le...
,

Opérations « ports morts » : l’hystérie collective

« Trop, c’est trop » , tonnent, dans un communiqué collectif, les industriels agroalimentaires et acteurs de la logistique du froid, dernières fédérations professionnelles en date à s’être emparé d’un sujet qui vire à la radicalité de part et d’autre. Tandis que les personnels portuaires en grève maintiennent la pression sur « le retrait pur et simple du projet de réforme sur les retraites » et se relaient dans les débrayages, les professionnels et usagers des...
,

« Ports morts » : la grogne gagne les professionnels

À l’heure où nous mettions sous presse, il n’avait pas encore été décidé de la suite donnée au mouvement portuaire, la FNPD-CGT ayant prévu de se réunir le vendredi 17 janvier. L’organisation syndicale, qui comme la CGT, reste inflexible sur sa ligne – « seul le retrait du projet de loi de cette réforme des retraites permettra aux ports de retrouver un climat plus serein » – entendait toutefois amplifier la mobilisation à cette fin. En guise d’arguments, elle fait...
,

Réforme des retraites
 : 
Nouvelle opération « Ports morts »

Au 41e jour de grève, les ports et l’ensemble de la chaîne logistique demeurent les otages d’un projet de réforme des retraites sur lequel ils n’ont aucune prise. Une situation ubuesque qui commence à peser et à coûter. Les syndicats patronaux en appellent à nouveau à la responsabilité des pouvoirs publics et actionnent le levier du portefeuille. Ils exigent des défraiements et des mesures spécifiques de soutien.
,

Au Portugal, la précarité est une menace permanente

Le pays, mis sous assistance financières de ses bailleurs de fonds internationaux pendant quelques années, paie toujours les conséquences de son programme d’austérité. La question des emplois précaires revient chroniquement sur la table.