Dix marins turcs ont été pris en otage par des pirates armés qui ont attaqué un navire battant pavillon turc – Paksoy-1 – au large des côtes du Nigeria, a déclaré le 16 juillet le ministère turc des Affaires étrangères, qui a contacté les autorités du Nigeria et du Ghana pour tenter d'obtenir la libération de l'équipage.

Selon le propriétaire du Paksoy-1, cargo de 9 000 tpl construit en 1997, Kadioglu Denizcilik, 12 pirates lourdement armés sont montés à bord du navire qui effectuait une rotation entre le Cameroun à la Côte d'Ivoire. Les pirates ont enlevé 10 membres d'équipage et ont permis aux huit autres de rester à bord. 

Le navire est maintenant ancré dans le port de Tema, au Ghana. Le ministère turc des Affaires étrangères .

Selon le dernier rapport du Bureau maritime international, 21 incidents de piraterie ont été enregistrés au cours du premier semestre 2019 dans le Golfe du Guinée contre 31 incidents au cours de la même période l'année dernière. La région reste la zone la plus dangereuse au niveau mondial pour la piraterie maritime, en particulier proche des côtes du Nigeria. Outre la fréquence et la violence des attaques, la piraterie dans cette zone prend la forme d'enlèvements avec demande de rançons. Une situation présentant des risques élevés pour les équipages. 
 

La rédaction