Selon la Cruise Lines International Association (CLIA), qui vient de publier ses données, le nombre de croisiéristes a augmenté de 7 % entre 2017 et 2018, totalisant 28,5 millions de passagers, dont l'âge moyen est de 47 ans.

Loin d'être parvenu à maturité, le premier marché source – les États-Unis – les Nord-Américains continuent d'adopter la croisière, avec une augmentation annuelle de 9 % (14,2 millions de passagers) du nombre de passagers en 2018.

Représentant toujours un ilot dans l'industrie mondiale du tourisme (2 %), le segment de la croisière est en phase avec le tourisme international : les croisières ont augmenté de près de 7 % en 2018 tandis que les flux de touristes internationaux ont augmenté de 6 % dans le même temps, delon le dernier Baromètre mondial du tourisme de l'Organisation mondiale du tourisme (OMT), totalisant 1,4 milliard de personnes.

En Méditerranée

Les croisières en Méditerranée gagnent en popularité avec une augmentation de 8 % entre 2017 et 2018, pour un total de plus de 4 millions de passagers. Plus de 700 000 passagers étaient en provenance d'Amérique du Nord, soit 29 % de plus que l'année précédente.

L'Alaska a engrangé le million de croisiéristes, enregistrant coup sur coup une croissance à deux chiffres, avec une augmentation annuelle de 17 % du nombre de passagers en 2017 et de 13 % en 2018. Le nombre de croisiéristes nord-américains, qui représentent la plupart du contingent (906 019 croisiéristes), a encore augmenté de 14 % par rapport à 2017.

L'Asie ne renouvelle pas, pour sa part, l'exploit effectué en 2017, et affiche une croissance plus modérée (+ 5 %) totalisant toujours 4,2 millions. Les Caraïbes ont apporté au marché 11,3 millions de croisiéristes en 2018, soit une augmentation annuelle de 6 %. Parmi les destinations nord-américaines en croissance, Hawaii, le Mexique, la Californie et le Pacifique (+ 4 %) totalisent 1,3 million de croisiéristes.

Parmi les autres faits notables, les séjours courts - 7 jours – ont la préférence des voyageurs, en hausse de 9 %, et celles de trois jours enregistrent de même une croissance de 10 % en 2018.

La rédaction