L'attribution de la délégation de service public (DSP) ayant échoué, l'Assemblée de Corse a approuvé le lancement d'un nouvel appel à candidature pour la desserte maritime entre Marseille et les ports corses de Propriano et Porto-Vecchio jusqu'à fin 2020.

Un nouvel appel à candidatures pour deux lignes maritimes Corse-continent a été approuvé par l'Assemblée de Corse le 9 janvier. Elles concernent les liaisons entre Marseille et les ports de Propriano et Porto-Vecchio. Pour rappel, les trois autres lignes  – Ajaccio-Marseille, Bastia-Marseille et l'Île-Rousse-Marseille –, avaient été obtenues par la compagnie maritime Corsica Linea en juin 2019 au titre d’une DSP transitoire, excluant du jeu la compagnie historique de la desserte corse, La Méridionale du groupe logistique Stef, qui fut l’alliée pendant des années de la défunte SNCM, titulaire sans discontinuité de la DSP.

Écartée de la DSP provisoire pour trois des cinq lignes, en raison d’arguments de forme et de fond qu’elle conteste, la société basée à Marseille avait déposée plusieurs recours en justice dont elle a été déboutée. Un préavis de grève du syndicat des travailleurs corses (STC) et de la CFTC de la compagnie a été déposé le 9 janvier pour forcer la direction à clarifier ses projets pour les futures dessertes corses. 

Selon le rapport du conseil exécutif corse, les compagnies Corsica Ferries, Corsica Linea et La Méridionale ont candidaté pour la DSP Porto-Vecchio-Marseille et Propriano-Marseille. Pour la première ligne, seule l'offre de La Méridionale a été considérée « régulière » mais le montant de compensation financière demandé par la compagnie, jugé « surévalué ». 
Pour la ligne Marseille-Propriano, l'offre de Corsica Ferries était la mieux notée des trois. Or, à la date limite de remise des offres le 2 septembre 2019, « le besoin de service public lié à la desserte avait évolué », indique le rapport, justifiant de reconsidérer les choses et donc de classer sans suite de la procédure actuelle afin d’en relancer une autre sur la base des besoins réactualisées.

La nouvelle procédure d'attribution est prévue pour une durée de huit mois entre mai et décembre 2020. Des conventions provisoires doivent être signées pour trois mois entre le 1er février et le 1er mai pour maintenir la continuité du service public de desserte maritime de Porto-Vecchio et Propriano. À partir du 1er janvier 2021, une société d'économie mixte doit être créée pour gérer le transport maritime entre les cinq ports corses et Marseille pour sept ans.

La rédaction