Bolloré Transport & Logistics, Next4 et IMT Mines Albi signent un acccord pour optimiser les technologies de suivi des conteneurs. La traçabilité des marchandises est un des enjeux de la numérisation.

La traçabilité des conteneurs rendue possible par l’Internet des objets (IoT) est une des applications qui rencontre le plus d’engouement dans le transport maritime. Notamment parce qu’aux cargaisons sont associés des risques (erreurs de destination, blocage en douane, perte ou vol de marchandise, chocs...) dont le coût pour les exportateurs n’est pas négligeable.

Bolloré Transport & Logistics, la société Next4 et IMT Mines Albi annoncent la signature d’une accord dans l’optique de développer une intelligence artificielle de suivi des conteneurs grâce aux données issues de capteurs IoT.

Les trois entreprises se connaissent. Next4, qui propose déjà une solution de suivi en temps réel depuis leur départ des entrepôts jusqu’à l’arrivée sur les lieux de distribution, a développé en 2018 pour Bolloré une solution qui permet à ses clients commissionnaires de transport et compagnies maritimes de suivre les conteneurs partout dans le monde. En juillet 2019, la start-up a initié un laboratoire commun de recherche avec l’école des Mines d’Albi, via l’IMY (Institut Mines-Télécom), plutôt bien réputée pour ses enseignements et recherches dans le génie industriel. L’IMT a de son côté développé un axe de recherche appliquée dans la gestion et l’organisation de la chaîne Logistique « qui vise à appréhender et gérer la complexité, l’instabilité et l’hyper connectivité des chaînes logistiques ».

Bolloré Logistics, qui a lancé en 2019 une offre basée sur l’IoT et le traitement intelligent des données – baptisée Real Time Monitoring – entend « proposer à ses clients de nouvelles fonctionnalités d’optimisation et de prédiction ». Le goupe prévoit notamment d’équiper des expéditions avec des « trackers Next4 » afin de pouvoir analyser ces données grâce aux modèles d’intelligence artificielle en cours de développement.

La rédaction