Le groupe de services maritimes, dont l'un des remorqueurs battant pavillon luxembourgeois, le Bourbon Rhode, a été victime de l'ouragan Lorenzo, alors classé en catégorie 4, en fin de semaine dernière, doit déplorer la perte de deux autres marins de l'équipage. Le corps d'un premier marin avait été retrouvé dimanche. Sur les 14 membres d'équipage, trois avaient été repérés sur un radeau en mer grâce aux survols aériens de la zone par un Falcon et avaient bénéficié d'une opération de secours. 

Les corps des deux marins ont été retrouvés en mer hier soir, le 30 septembre, et embarqués sur la frégate Ventôse de la Marine nationale. Les opérations de recherche, entamées le 26 septembre et coordonnées par le Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (Cross) Antilles-Guyane avec le soutien des autorités américaines, mobilisent à présent dix navires commerciaux au milieu de l'Atlantique. Plusieurs survols par jour continuent d'être opérés par un Falcon 50 de la Marine nationale et un Hercules C 130 des gardes côtes américains. La frégate de la Marine, accompagné de son hélicoptère Panther, coordonne le quadrillage de près de 40 zones de recherche.

Le remorqueur Bourbon Rhode et ses 14 membres d'équipage avait fait part le 26 septembre d'une « voie d'eau dans la partie arrière » alors qu'il se trouvait à 1 200 milles nautiques (2 222 km) de la Martinique et à 60 milles (111 km) au sud-sud-est de l’œil de l'ouragan Lorenzo, avait indiqué le groupe français. Le navire avait finalement coulé samedi 28 septembre, alors qu'un vraquier battant pavillon des Iles Marshall avait été dérouté pour lui porter assistance. Les 14 marins, qui composent l'équipage, sont originaires d'Ukraine, de Russie, de Croatie, des Philippines et Afrique du Sud. 

L'ouragan Lorenzo, qui a été reclassé depuis en catégorie 2 de l'échelle Saffir-Simpson, devrait toucher l'Irlande entre jeudi et vendredi

La rédaction