©DR

L'Union européenne a sanctionné le 21 septembre les transporteurs turc Avrasya Shipping et jordanien Med Wave Shipping ainsi que la compagnie aérienne kazakhe Sigma Airlines pour violation de l'embargo sur les ventes d'armements imposé à la Libye par les Nations unies. 

Les trois transporteurs seraient impliqués dans des violations de l'embargo sur les ventes d'armements imposé à la Libye par les Nations unies. Une opération navale a été lancée sous le nom d’Irini, chargée de contrôler le respect de l'embargo de l'ONU. Elle aurait permis de documenter de nombreuses violations de cet embargo commises par la Turquie, selon des diplomates sourcés par l’AFP. Toutes les preuves ont été transmises à l'ONU. 

Avrasya Shipping exploite le con-ro Çirkin qui, selon Bruxelles, aurait transporté du matériel militaire vers la Libye en mai et juin 2020.

La Turquie a aussitôt dénoncé la décision européenne. « À un moment où des efforts sont faits pour réduire les tensions en Méditerranée orientale, prendre une décision aussi erronée est extrêmement regrettable », a souligné le ministère turc des Affaires étrangères. Ankara a aussi accusé l'opération navale Irini d'avoir « ignoré » les expéditions en faveur du maréchal Hafta : « L'opération Irini de l'UE récompense Haftar et punit le gouvernement libyen reconnu par les Nations unies ».

La rédaction