Renault Muselier présentera le 5 septembre à l'Hôtel de Région à Marseille un plan, nommé « Escales zéro fumée », qui s'engage à ce que les navires de transport à passagers soient électrifiés à quai pendant leurs escales dans les ports de Marseille, Toulon et Nice, dès 2025. La région, l'État et l'Ademe participeraient au financement à hauteur de 30 M€. Des fonds européens seront sollicités. Élisabeth Borne, ministre de la Transition énergétique et solidaire (également attendue ce jour-là à la Tour Jacques Saadé de l'armateur basé à Marseille CMA CGM pour la cérémonie de rentrée solennelle de la « Promotion Jacques Saadé » de l’ENSM) est annoncée à ses côtés. 

Marseille fait figure de laboratoire en France dans l’électrification à quai, éprouvée avec la compagnie spécialiste de la desserte maritime de la Corse, La Méridionale, dont plusieurs de ses navires pratiquent le cold ironing depuis 2017. Corsica Linea a annoncé dernièrement qu'elle rejoignait le mouvement. Le port de Marseille, particulièrement sous pression en raison de sa croissance rapide dans la croisière qui n'est pas sans nuisances, s'est engagné à fournir de l'énergie électrique à l'ensemble des navires des Bassins Est d’ici à 2025. Une enveloppe de 20 M€ a été planifiée à cet effet.

La rédaction