Le transporteur maritime de conteneurs taïwanais a signé les contrats avec les chantiers naval Jiangnan et Hudong Zhonghua Shipbuilding pour la construction de quatre porte-conteneurs de 23 000 EVP à raison de deux chacun. La signature du contrat intervient alors que vient d'être créé China Shipbuilding Corporation, issu de la fusion de China State Shipbuilding Corporation (CSSC) et China Shipbuilding Industry Corp (CSIC).

Conformément à ce que la société taïwanaise avait annoncé mi-août et confirmé en septembre, elle a passé contrat pour 4 des 10 mégamax (23 000 EVP) qu'elle envisage de faire construire. Ils ont été alloués à trois chantiers navals : six au Sud-Coréen Samsung Heavy Industries (deux pour Evergreen Marine Corp. et quatre pour Greencompass Marine S.A., une filiale indirecte de EMC), deux au Chinois Jiangnan Shipyard (pour Evergreen Marine Hong Kong, une filiale à 79 % d'EMC) et deux à l'autre chinois Hudong Zhonghua Shipbuilding (pour Greencompass Marine S.A.). Les navires conçus par Hudong-Zhonghua vont « intégrer des solutions respectueuses de l'environnement et économes en énergie », a-t-il été indiqué, sans autres précisions. Les nouvelles unités seront déployés sur des routes entre l’Europe et la côte Ouest-américaine. 

La compagnie maritime avait également commandé à Jiangnan Shipbuilding quatre feeders de 2 500 EVP en décembre 2018, dont la valeur est estimée entre 31 et 35 M$ chacun. Leur livraison est prévue fin 2020. Avec 1,2 MEVP et 201 navires dont 111 en propriété, le Taïwanais est classé par Alphaliner au 7e rang mondial. Il détient à ce jour, avec 549 766 EVP, le plus important carnet de commandes de tous les transporteurs.

La rédaction