Le syndicat coréen des travailleurs de la métallurgie et les membres du syndicat Daewoo Shipbuilding and Marine Engineering (DSME) ont saisi la Fair Trade Commission (autorité de la concurrence de Séoul), au sujet de la fusion entre Hyundai Heavy Industries (HHI) et DSME. Motif : entrave la libre concurrence et risque d'oligopole dans le secteur sud-coréen de la construction navale.

Les syndicats soulignent dans l'ensemble fusionné assurerait ainsi 79,1% de la construction navale du pays. HHI et DSME détiendraient aussi une part de marché mondiale du carnet de commandes de 21 %.

La rédaction