L'armateur italo-suisse a annoncé dans une notre à ses clients ce 19 décembre qu'il allait éviter, dans certains cas, les ports français en raison des grèves contre le projet de réforme des retraites qui perturbent l'activité portuaire.

Dans une note à ses clients, MSC précise que son activité reviendra à la normale dès que possible. Mais qu'en l'occurrence, il déroute, « là où cela s'avère nécessaire, ses navires vers des ports européens voisins. »

« MSC regrette la gêne provoquée par ces perturbations pour ses clients et fera tout son possible pour reprendre des services normaux dès que possible. » 

C'est précisément ce que dénoncent unaniment les associations professionnelles représentant les différentes composantes du secteur, s'alarmant des conséquences la semaine dernière pour l'activité portuaire et maritime. Les mouvements sociaux s'inscrivant dans le cadre de la réforme des retraites sont très suivis au niveau des ports. 

La rédaction

Grèves portuaires : « Nous, les représentants des intérêts du fret … »